logo article ou rubrique
Le nouveau Bac général et technologique 2021
Article mis en ligne le 20 mars 2019

par Philippe Bouzonnet

La réforme concerne les élèves qui rentrent en classe de 2de en septembre 2018.
La première session du nouveau baccalauréat général et technologique aura lieu en 2021.

Les nouveautés :

Des épreuves terminales resserrées qui comptent pour 60 % de la note finale :
• 1 épreuve anticipée de français en année de 1ère (écrit et oral).
• 4 épreuves en terminale (2 de spécialités, 1 épreuve de philosophie, un oral final)
Ces épreuves sont organisées sur le modèle des épreuves actuelles du bac. Il y a aussi une part de contrôle continu qui représente 40 % de la note finale.
10 % pour la prise en compte des bulletins de 1re et de terminale pour encourager les élèves à travailler toute l’année.
30 % pour des épreuves communes de contrôle continu organisées dans les établissements pendant les années de 1ère et de terminale.

Ce qui change au lycée général et technologique

La 2de reste commune à la voie générale et technologique. À la rentrée 2018, elle n’a pas connu de grande transformation mais juste des ajustements qui ont servi à installer l’état d’esprit de la réforme, avec par exemple le test numérique de positionnement en maîtrise de la langue française et en mathématiques, qui permet à chaque élève d’identifier ses acquis et ses besoins. À la rentrée 2019, il y aura des modifications plus importantes, sans changer non plus la nature de la classe de 2de, qui sert de transition entre le collège et le cycle terminal (1re + terminale).

Pour le cycle terminal de la voie générale :

• Fin des séries L, ES, et S.
• Tous les lycéens suivent les mêmes enseignements communs (français en première, philosophie en terminale, histoire-géographie, enseignement moral et civique, deux langues vivantes, éducation physique et sportive, enseignement scientifique).
• Tous les élèves choisissent des enseignements de spécialités : 3 en 1re (4h chacun) puis 2 enseignements de spécialité (6h chacun) en terminale.
• Les élèves qui le souhaitent peuvent choisir 1 enseignement optionnel (3h) suivi en 1re et en terminale. Un second enseignement optionnel peut être ajouté en terminale (3h) dans une liste spécifique. L’enseignement de Langues et Cultures de l’Antiquité peut être choisi en plus.
Pour le cycle terminal de la voie technologique
• Tous les lycéens suivent désormais les mêmes enseignements communs.
• Les séries ne sont pas modifiées car certaines ont été rénovées récemment.
• Les élèves suivent 3 enseignements de spécialités en 1re puis 2 en terminale qui sont déterminés en fonction de leur série. La réalisation d’un projet par l’élève est au centre de la formation.

Les nouvelles épreuves du Bac
Le contrôle continue

La part de contrôle continu dans le bac permet de valoriser le travail régulier du lycéen en 1re et en terminale. Le contrôle continu représente 40 % de la note finale :
• 10 % pour la prise en compte des bulletins de 1re et de terminale dans tous les enseignements.
• 30 % pour des épreuves communes de contrôle continu organisées pendant les années de 1re et de terminale.
• Les épreuves communes de contrôle continu sont nouvelles mais ne vont pas alourdir l’organisation de l’année scolaire. il s’agit de devoirs ou d’exercices sur table sur le modèle des contrôles communs ou des bacs blancs actuels.
• Ce sont les lycées qui décident de la période (2 périodes en 1re et 1 période en terminale) en prenant en compte le temps d’acquisition et d’apprentissage pour les élèves.
• Les sujets, exercices ou énoncés proposés pour les épreuves communes de contrôle continu seront issus d’une banque nationale numérique.
• Les copies sont anonymes.
• Les copies sont corrigées par d’autres professeurs que ceux de l’élève (comme c’est déjà la cas aujourd’hui pour les bacs blancs).

Quels enseignements en contrôle continu ?

Avec la prise en compte des bulletins scolaires, tous les enseignements étudiés par les lycéens comptent dans la note finale à hauteur de 10 %.

Les épreuves communes de contrôle continu concernent les enseignements qui ne sont pas évalués dans les épreuves terminales du bac, soit :

En voie générale : Histoire-géographie, Langue vivante A, Langue vivante B et le nouvel « enseignement scientifique ».
L’enseignement de spécialité qui n’est plus poursuivi en terminale (car si vous avez bien suivi, il y en a 3 en 1re et plus que 2 en terminale, il faudra donc en abandonner un) sera évalué dans le cadre de contrôle continu en fin de 1re.
Pour laisser le temps aux élèves de se familiariser avec l’ « enseignement scientifique » qui commence en 1re, cette matière sera évaluée pendant les épreuves communes de contrôle continu organisées en fin de 1re puis une nouvelle fois en terminale.

En voie technologique : Histoire-géographie, Langue vivante A, Langue vivante B, Mathématiques, et les enseignements de spécialité suivis le cas échéant uniquement en classe de 1re.

Dans les deux voies, l’EPS reste évaluée comme aujourd’hui en terminale.

La nouvelle épreuve orale de terminale

Elle est préparée en 1re et en terminale, et dure 20 minutes. L’épreuve orale terminale s’appuie sur un projet mené par l’élève depuis la classe de 1re en lien avec ses enseignements de spécialité. Ses professeurs d’enseignements de spécialité l’aideront à élaborer ce projet.

Pour plus d’informations : http://quandjepasselebac.education.fr/le-nouveau-lycee-questions-reponses/